• 1
  • 2

Bienvenue chez les Tibidous

boutique des tibidous.
passager moto

Je voyage à moto, à scooter ! Oui, mais toujours bien équipé(e)

Parents passionnés de motos, vous aimeriez reprendre la moto ou le scooter, surtout avec l'arrivée du beau temps. Votre enfant est-il assez grand pour un transport à moto ? Quels accessoires faut-il prendre ? Quelles sont les recommandations ?

Ce petit topo, vous donnera quelques règles de base.

Tout d'abord que dit la législation française ? A partir de quel âge peut-on transporter un enfant à moto ou à scooter ?
La loi ne fixe pas d’âge minimal pour le passager. Il est ainsi possible de transporter un enfant à partir du moment où il est équipé pour cela. L’adulte doit s'assurer que les jambes de l’enfant ne pendent pas et ne peuvent se coincer entre la roue et la partie fixe.
Le code de la route français (article R431-11) stipule qu’un enfant de moins de 5 ans doit être assis et attaché sur un siège homologué, avec des repose-pieds intégrés et réglables, et doté d’une poignée ou une ceinture. Des sièges enfants pour moto existent à partir de 30 mois et jusqu’à 8 ans. A partir de 8 ans, les enfants sont normalement assez grands pour pouvoir utiliser les repose-pieds de la moto.
Cependant, pour beaucoup de médecin transporter un enfant de moins de 12 ans à moto est déraisonnable. En dessous de 7-8 ans, c’est dangereux car l'enfant n'a pas le gabarit suffisant pour bien se maintenir pendant le trajet, notamment lors des phases de freinage et d'accélération. Les cervicales de l'enfant sont alors trop sollicitées.
Si tout de fois, vous souhaitez transporter votre enfant, il est impératif de suivre quelques recommandations

1/ Veillez à ce que votre enfant ait des protections adaptées.

Nous voyons trop souvent des enfants sous équipés, sous prétexte, qu'il y a un tout petit trajet à faire ! Non, il n'y a pas de petits trajets ! Il y a des trajets qui peuvent être sources d'accident. Alors en matière de protection :
Équipez-le d'un casque moto pour enfant adapté à sa morphologie et à son poids ( le poids d'un casque ne doit pas dépasser 1/25 è du poids de l'enfant pour que celui-ci ne pèse pas trop sur ses cervicales ) homologué CE 22-05, assurant une bonne protection et qui devra être changé régulièrement selon la croissance de votre enfant
Habillez-le de vêtements couvrant le corps : blouson, pantalon, bottes et gants. Privilégiez  des vêtements avec des coques de protections homologuées CE. En cas de chute, l’enfant sera mieux protégé qu’avec un jean classique. Si vous n’investissez pas dans un pantalon et un blouson renforcés, faites -lui enfiler au moins des protections amovibles (coudières, genouillères, protège-tibias), en plus du vêtement couvrant. Même en été, on se couvre pour se et le protéger !

2/ Veillez à ce qu'il soit correctement placé sur l'engin :

L'enfant ne doit pas être placé à l'avant, entre les bras de l'adulte. En cas de freinage d'urgence, il servirait d'airbag et serait écrasé entre le guidon et vous. De plus, c’est illégal et passible d' une amende de 150 euros. En cas d’accident corporel, l’assurance pourrait refuser de vous indemniser.
L'enfant doit être installé derrière le pilote ( s'il y a 2 selles ou une double selle ) et comme nous l'avons vu , il doit être installé sur un siège homologué avec poignée et / ou ceinture.
Pour réduire encore les risques de chute, un top-case ou un sac fixé sur le porte-paquets lui évitera de basculer en arrière.

3/ Expliquez à votre enfant comment bien se tenir et où il peut s’agripper.

L’enfant doit aussi pouvoir se tenir fermement au pilote, à la ceinture de la veste ou à une ceinture spéciale munie de poignées.
Rappelez-lui qu’il doit toujours bien se tenir, car lors des freinages, des démarrages ou des virages, il peut être déstabilisé.

4/ Adaptez une conduite souple. Soyez prudents sur la route.

5/ Faites de petits trajets

et une pause toutes les 20 mn car l'enfant assis derrière vous va vite se fatiguer et risquer de s'endormir.
Veillez à ce qu'il n'ai pas froid et qu'il ne s'endorme pas. Contrairement à la voiture, vous ne pouvez pas avoir un œil sur lui donc utilisez un intercom pour vous parler.
Si votre enfant n'a jamais fait de trajet à moto, l' Association prévention routière recommande de lui faire faire au début de petits trajets ( tour du pâtée du maison) afin de le familiariser aux sensations de la route.

6/ Et surtout, demandez-lui ses sensations.

S'il n'a pas envie de faire du deux-roues ou s'il a peur de l'engin, ne le forcez pas. Il risquerait de mal de comporter sur la route et de se mettre en danger.

Bonne route à tous ! La sécurité routière est une affaire de tous. Veillez à bien vous protéger et à bien protéger votre petit trésor !

Newsflash

Le calendrier scolaire zone par zone

Zone A : Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers
Zone B : Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg
Zone c : Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles


 

 

Lire la suite...

Qui est en ligne

Nous avons 43 invités et aucun membre en ligne